Échange de mail entre ICF et locataires / Aliaa du 17 septembre 2018

Le locataire : C’est une très mauvaise surprise que nous avons eue à notre retour dans notre appartement à 18:30 !

Appartement encore totalement en chantier (celui d’en face également). Aucune porte de l’appartement fermée donc de la poussière dans tout l’appartement, chambre, penderie comprises. Murs et sol tachés. Trous et Y de descentes d’EV non rebouchés! C’est normal en même temps quand on termine à l’arrache…

Après deux passages furieux au bureau de GTM nous avons récupéré nos clés à 20:00! Nous avons patienté tout ce temps dans les alentours avec deux enfants de trois ans que nous devons pourtant faire manger et coucher. Sans compter l’heure de nettoyage derrière!

Cela n’augure absolument rien de bon sur des taches plus longues et plus complexes à venir comme les sols, les salles de bain / cuisines… 

Il serait tout de même trop facile de croire que cela n’est qu’un problème d’entreprise ou de sous-traitant incompétent. Il y a un problème patent d’ordonnancement, de pilotage et direction de travaux dans cette rénovation et le caractère “occupé” du site est totalement pris à la légère. Il est inadmissible de faire porter les dérapages de planning sur le temps de vie des locataires! Si une tâche ne peut être terminée à 17:30, alors elle ne DOIT PAS commencer et doit être reportée!

Entre les nuisances sonores, la prolifération des punaises (un pb patent et plus que récurrent dans la résidence), le squatt des parties communes et enfin la gestion inexistante de ce chantier, il parait inconcevable de continuer à payer un loyer entier !

L’ALIAA :Nous pensions que les ouvriers de GTM avaient tiré des enseignements des plaintes des premiers locataires concernés par la réhabilitation dans leur logement. (Et ce fut mon cas : j’ai exactement des photos du même acabit dans mon logement et d’autres).

Je constate que le chantier évolue avec les même problèmes dans les logements suivants : ouvriers qui ne respectent pas les lieux, problèmes d’organisation, de gestion, de communication. Et il reste encore plus d’une centaine de logement à réhabiliter. C’est n’est plus acceptable ! Nous ne pouvons supporter plus encore tous ces désagréments du quotidien et la colère gagne de plus en plus de locataires.

Je vous demande instamment, Mme …, ainsi que Mme …, en copie de ce mail, ainsi que tous les membres d’Icf et GTM de remédier à ces problèmes au plus vite. Nous souhaitons que l’entreprise prenne en compte le fait que cette réhabilitation est faite en milieu occupé et demandons que ICF garantisse la jouissance paisible de notre logement, qui nous est due.

Réponse d’ICF le 20 septembre : 

Nous avons été reçus par Mme … le mardi 18/09, à l’occasion l’entreprise a reconnu une défaillance sur la durée de l’intervention et la locataire a exprimé ses demandes pour que les travaux à venir se fassent de manière plus sereine.

En effet, GTM a augmenté la cadence sur les travaux sur les chutes et sous-estimé l’effectif, ceci a été rectifié dès le 19/09. Nous n’avions pas de réclamation sur les 5 autres logements réalisés le même jour.

GTM s’efforce de limiter les nuisances et de réagir rapidement en cas de dérapage.

Réponse D’ICF du 18 septembre 2018 sur les punaises / les travaux / le courrier : 

Pour les punaises, d’après les informations récoltées, le protocole de traitement ne vise que les logements concernés et non pas les logements voisins à moins que les locataires voisins aient aussi signalé la présence de punaises.

Les travaux lourds sur la dalle se terminent le 23/11/18. Les autres travaux, moins gênants pour les locataires, se prolongeront jusqu’à la fin du chantier.

Les nouveaux locaux poubelles sont prévus en RDC du bâtiment 3 à 17, après restructuration des locaux vélo. La mise en service se fera au-fur et à mesure de l’avancement des travaux.

Concernant le courrier, la responsable des facteurs a accepté de livrer le courrier à l’aide du service du portage en attendant le déplacement des boîtes aux lettres.

Réponse de GTM du 14 septembre 2018 concernant les pannes d’électricité dans les parties communes :

« Je vous confirme qu’à 19h l’ensemble des luminaires fonctionnent et le contrôle d’accès également.

Afin de traiter le problème de sonde (ou minuterie) signalé en réunion des locataires, notre électricien est intervenu hier soir à 22h pour vérification.

Il m’a informé d’un problème de bricolage avec du scotch noir sur le câble d’alimentation des luminaires de la passerelle au 11 et 13, cette modification provoque des court-circuits et fait sauter l’éclairage au niveau des services généraux. Nous ne savons pas pour le moment qui a fait cette modification, notre électricien est en ce moment même en train de réparer et nous allons faire un affichage pour demande aux gens de ne pas toucher à nos installations. »

Par ailleurs, ils ont trouvé également du scotch noir sur les luminaires.

Nous nous efforçons de limiter les désagréments pendant les travaux et demandons aux locataires d’être vigilants aux actes de malveillance.”

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.